QMF 2016

Participation à l’édition 2016 de « The Quantitative Methods in Finance Conference » :

qmf2016

Très belles conférences plénières. Jérôme Detemple montre que le prix des options a un impact sur le prix des titres sous-jacents, ce qui signifie que l’option n’est plus un actif redondant avec le sous-jacent : comme si le fait de poser un futur contingent avait une influence sur le présent réel. En d’autres termes, la prise en compte de ce phénomène marque la fin d’un certain positivisme en finance mathématique.

Je présente à QMF une nouvelle version d’un travail fait avec Jacques Lévy Véhel sur le risque de régulation (présenté dans sa première version au colloque AFIR de 2015). Il s’agit du risque ajouté par le régulateur quand il adopte une convention de quantification défaillante.

Dans cette version, nous nous appuyons sur le rapport (2014) du groupe de travail de la Banque d’Angleterre sur la procyclicité. Le paragraphe n°63 du rapport indique que :

There also appears to have been a transition towards defining risk in terms of volatility rather than amount of potential loss or the expected return on investments for a given level of risk. This means that assets with high valuation (and often correspondingly low risk premia and low volatility) are viewed as the safest. However volatility is not necessarily a good indicator of risk, as it tends to decrease in market upswings when valuations rise before increasing significantly in periods of stress. For example, in 2009 volatility was high across financial markets, but the risk of potential loss was in fact lower than it had been in 2007, when volatility across financial markets was low. Low volatility can in fact be a sign of increasing risk at the macro level. This tendency to rely on volatility as a measure of risk may in itself lay the foundation for procyclical investment behaviour in response to market events.

Nous illustrons par un modèle simple de dynamique boursière (en utilisant les mouvements alpha-stables) comment l’objectif politique de réduction de la volatilité peut devenir un facteur de risque systémique.


Christian Walter

Actuaire agrégé, chercheur en philosophie et sciences sociales, spécialiste de la finance / Fully qualified actuary, my research activities relate to financial modelling, history of financial thought, epistemology of finance and ethics of finance.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *