La finance peut-elle vraiment devenir éthique ? Ethical finance: an oxymoron?

2015 Ethics ImageAujourd’hui, la finance « éthique » est réduite à la finance « solidaire » avec son cortège de marques « socialement responsables » accompagnées des investissements « socialement responsables » (ISR etc.). De l’ensemble des acteurs de ce secteur, la finance « solidaire » plafonne sans parvenir à passer à une échelle supérieure. Qu’en penser ?

Dans mon interview à Sud Radio du 4/11/2015, tout en partageant les objectifs éthiques de cette finance (le besoin d’une finance « autre »), je propose de considérer que la limitation actuelle de ce secteur de la finance « éthique » vient de ce que cette démarche oublie une composante essentielle à l’éthique : l’influence des structures du système financier (outillages techniques, modèles etc.).

Le canal clé de cette influence est la technologie de la finance : la technologie contient une morale embarquée. Cette morale est contraire aux objectifs éthiques des acteurs de ce secteur, qui utilisent donc des outillages techniques (logiciels de gestion, tableurs Excel etc.) qui – de par leur nature même – s’opposent à leurs visées éthiques.

Ecouter l’émission


Christian Walter

Actuaire agrégé, chercheur en philosophie et sciences sociales, spécialiste de la finance / Fully qualified actuary, my research activities relate to financial modelling, history of financial thought, epistemology of finance and ethics of finance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *