Le risque de régulation / Regulation risk

AFIR SydneyLors du dernier colloque AFIR/ERM de l’Association actuarielle internationale (International Actuarial Association) de Sydney (23-27/08/2015), avec Jacques Lévy Vehel (INRIA, Regularity Team), nous avons présenté un article qui introduit la notion de “risque de régulation“. Télécharger l’article ici / Download here. De quoi s’agit-il ?

L’idée est simple à saisir. L’action économique récente des États ou du régulateur a pour objectif la réduction de l’instabilité financière. Cet objectif prend pour levier la réduction de la volatilité des marchés. Or il semble apparaître un effet non souhaité : si la régulation a effectivement tendance à réduire la volatilité, elle rigidifie le système et lui fait subir des contraintes qui pourraient conduire à des mouvements soudains et de grande ampleur. En d’autres termes, il semble que certaines règles diminuent en effet la volatilité mais au prix d’une augmentation de la probabilité de survenance de sauts. Elles échangeraient en quelque sorte le risque dû à la volatilité contre un risque de sauts.

Cette hypothèse avait été conjecturée à plusieurs reprises dans des travaux antérieurs, par exemple par Eric Brian en 2009 dans “Aléas, normes sociales et limites de la performativité”, le chapitre 9 de Nouvelles normes financières. S’organiser face à la crise. Plusieurs de mes billets la mentionnent, comme Le régulateur peut créer l’accident qu’il veut éviter.

Cet article l’établit précisément à partir d’un modèle simplifié de comportement de marché et de règle prudentielle. Dans notre article, après avoir défini précisément les notions de volatilité et d’intensité de sauts, nous montrons empiriquement, en analysant une série quotidienne du S&P 500, que l’évolution récente indique bien simultanément une baisse de la volatilité et une augmentation de l’intensité des sauts. Nous montrons que, à VaR constante, la TCE – c’est-à-dire la perte moyenne si on dépasse la VaR – augmente.

Le colloque SMA/FMSH “La volatilité : un concept fragile ?” pose ainsi la pertinence de rechercher la maîtrise de la volatilité comme enjeu de régulation financière.

English summary

Market risk regulations adopted in response to recent crises aim to reduce financial risks. Nevertheless, a large number of practitioners feel that, if these rules seem to succeed in lowering volatility, they appear to rigidify the financial structure of the economic system and tend to increase the probability of large jumps: prudential rules seem to produce an unexpected effect, the swap between volatility risk and jump risk. The aimed reduction of volatility is accompanied by the increase of the intensity of jumps. The new regulations seem create a new risk.

This paper discusses this idea in three ways. First, we introduce a conventionalist framework to put some light on this unexpected effect. Second, we define precisely the volatility risk and the intensity of jumps to document the risk swap effect by analysing a daily time series of the S&P500. Third, we propose a model which allows one to appreciate a practical consequence of this swap on the risk measures. We conclude by challenging the main objective of regulation: we argue that concentrating on reducing the sole volatility can create a new type of risk which increases the potential losses, that we term regulation risk.


Christian Walter

Actuaire agrégé, chercheur en philosophie et sciences sociales, spécialiste de la finance / Fully qualified actuary, my research activities relate to financial modelling, history of financial thought, epistemology of finance and ethics of finance.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.